la librairie

Livre sur la sélection génétique en apiculture. Une colonie d’abeilles n’est pas qu’un seul individu, mais un ensemble d’individus qui peuvent être tous génétiquement distincts, exprimant, individuellement et par groupes, une mosaïque de caractères différents. De ce mode de reproduction bien particulier de l’abeille résulte la difficulté de la sélection en apiculture.

Hérédité chez l’abeille – Version 3 revue et augmentée

Hérédité chez l’abeille et les colonies d’abeilles (Version 3 revue et augmentée).

Par Bernard Sauvager

 

 

25,00 

957 en stock

Description

3ème édition revue et augmentée

Cinq ans après la publication de « Hérédité chez l’abeille et les colonies d’abeilles », Bernard Sauvager a pris le temps d’actualiser son écrit et d’ajouter un septième chapitre à l’ouvrage. Dans la partie trois du livre, titrée « Réflexion sur la sélection en apiculture », le lecteur découvre l’importance des faux-bourdons dans l’élevage et la sélection en apiculture. Outre les différents modes de sélections (naturelle, massale, généalogique, génétique-génomique), le chapitre revient sur la fécondation des reines. Selon qu’elle est naturelle ou orientée, elle permet plus ou moins de contrôler la génétique des mâles reproducteurs impliqués. Trop longtemps « sous-estimés », Bernard Sauvager explique « pourquoi les mâles tiennent un rôle essentiel » et notamment lorsque la sélection est un objectif.

Résumé :

Après son accouplement avec une reine, le faux-bourdon meurt ; son patrimoine génétique est définitivement perdu. Cependant chacun de ses spermatozoïdes, stocké dans la spermathèque de la reine transmet 100% de son patrimoine génétique, alors que l’ovule produit par une reine ne transmet, après méiose, que 50% du patrimoine génétique de cette dernière. De plus, plusieurs mâles participent au « remplissage » de la spermathèque. En outre, une colonie d’abeilles n’est pas qu’un seul individu, mais un ensemble d’individus qui peuvent être tous génétiquement distincts, exprimant, individuellement et par groupes, une mosaïque de caractères différents. De ce mode de reproduction bien particulier de l’abeille résulte la difficulté de la sélection en apiculture. Après un rappel de quelques notions de génétique et une introduction à l’épigénétique afin de comprendre comment se transmettent et s’expriment les caractères d’un individu, nous essayerons de voir comment les caractères du super organisme que constitue une colonie, peuvent se transmettre à une autre colonie. Le rôle primordial de la polyandrie sera ensuite abordé, avec les conséquences sur les fécondations contrôlées ou instrumentales. Enfin, pour les éleveurs désirant intégrer ou fixer des caractères désirés dans une lignée par l’insémination, certains modes d’élevages en consanguinité seront décrits.

Informations complémentaires

Poids 0,29 kg
année

2024

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Hérédité chez l’abeille – Version 3 revue et augmentée”

articles similaires

Nos offres d'abonnement

Vous êtes jeune installé(e) ?

L’abonnement à la revue Info-Reines est offert !

Vous souhaitez mettre en place un abonnement groupé ?