"HÉRÉDITÉ chez l’abeille et les colonies d’abeilles" Bernard SAUVAGER

Consulter le sommaire

ATTENTION ! un erratum est nécessaire et disponible pour la page 71 de l’ouvrage.

Télécharger l’erratum

Présentation de l'ouvrage

Après son accouplement avec une reine, le faux-bourdon meurt ; son patrimoine génétique est défi nitivement perdu. Cependant chacun de ses spermatozoïdes, stocké dans la spermathèque de la reine transmet 100% de son patrimoine génétique, alors que l’ovule produit par une reine ne transmet, après méiose, que 50% du patrimoine génétique de cette dernière. De plus, plusieurs mâles participent au « remplissage » de la spermathèque. En outre, une colonie d’abeilles n’est pas qu’un seul individu, mais un ensemble d’individus qui peuvent être tous génétiquement distincts, exprimant, individuellement et par groupes, une mosaïque de caractères différents. 

De ce mode de reproduction bien particulier de l’abeille résulte la diffi culté de la sélection en apiculture. 

Après un rappel de quelques notions de génétique et une introduction à l’épigénétique afi n de comprendre comment se transmettent et s’expriment les caractères d’un individu, nous essayerons de voir comment les caractères du super organisme que constitue une colonie, peuvent se transmettre à une autre colonie. Le rôle primordial de la polyandrie sera ensuite abordé, avec les conséquences sur les fécondations contrôlées ou instrumentales. Enfi n, pour les éleveurs désirant intégrer ou fi xer des caractères désirés dans une lignée par l’insémination, certains modes d’élevages en consanguinité seront décrits.

Présentation de l’auteur
Bernard SAUVAGER a fait ses débuts en apiculture en 1979, en s’intéressant très rapidement à la sélection.
Il a alors appris la technique d’insémination instrumentale et la génétique, avec la rigueur scientifique propre à son métier : enseignant en mathématique à l’université puis en classes préparatoires.
Son implication dans la fi lière apicole a toujours été entière : trésorier, président et vice-président du SAIVHB (Syndicat des Apiculteurs d’Ille et Vilaine et de Haute
Bretagne), de 1993 à 2016.
En 2007, il participe à la création du groupe de sélection au sein du GIE Bretagne.
Il a toujours mis au service de l’apiculture ses qualités de pédagogue, aussi bien en animant de nombreuses conférences à destination du grand public, qu’en animant
des stages de formation pour les apiculteurs, avec pour thèmes favoris : génétique, sélection, élevage et insémination instrumentale.